26/10/2009

"If On A Winter'S Night” ...

A l’aube de la Toussaint, l’hiver est a nos portes… les journees raccourcissent, on peut trouver qu’il fait gris, que le vent pique, que la nature est figee…
Ou pas. Les choses sont souvent ce que l’on en fait…


L’hiver, c’est aussi le feu qui crepite dans la cheminee, les feuilles qui crissent sous les pas, le bol de soupe (ou le verre de vin chaud! ;o) qui rechauffe les mains, le silence de la neige, les grandes echarpes dans lesquelles on s’emballe, les soirees en famille ou entre amis…
L’hiver donne une impression de grandeur aux paysages, une sensation d’espace, l’air est vivifiant.
Quand on y rentre, on aime faire de sa maison un “terrier” que l’on recherche intimiste et chaleureux, ou l’on aime se retrouver, que ce soit avec soi-meme ou avec les autres; alors que dehors, tout semble en suspens…
L’hiver, c’est aussi le temps des conteurs, des histoires, des echanges de souvenirs et de la quete de sens.



J’ai retrouve tout cela a l’ecoute de If On A Winter'S Night” le dernier album de Sting



Sting(c)CliveBarda-DG06Copyright Clive Barda | Deutsche Grammophon



Le titre est un clin d’oeil a l’un des livres preferes de Sting, “Si par une nuit d’hiver un voyageur…” de l’ecrivain italien Calvino.


Mais revenons-en a ce qu'il "contient"...


Il y a du “merveilleux” dans ce disque.


Les quinze plages n’en paraissent qu’une seule, coherente et envoutante.
Pourtant les ingredients sont multiples. Du Bach, une complainte tiree du “King Arthur” de Purcell, des chants de Noël, des chansons traditionnelles anglaises, une adaptation (en anglais) d’un extrait du “Winterreise” de Franz Schubert, le tout orne de cuivres et de percussions…  (ca m'a un peu fait penser a la chanson de Pippin dans le "Retour du Roi" aussi :o)

 

Le chanteur, qui incarne l’elegance anglaise jusque dans sa voix, vous propose avec ce nouvel opus, un voyage baroque aux sonorites etniques et irlandaises…



 


"If On A Winter'S Night” est sorti en etroite collaboration avec l'eminent producteur et arrangeur Robert Sadin sur le non moins prestigieux label classique Deutsche Grammophon.


Moi, je me regale...  et merci a Marc Ysaye pour la premiere ecoute ce dimanche dans Les Classiques.

14:28 Écrit par Mel dans Musique | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Ooooohhh J'appréhendais le passage à l'heure d'hiver lorsque les journées sont plus courtes et que les couleurs du ciel oscillent entre le gris foncé et le gris clair.Grâce à ton texte si joliment écrit, les souvenirs doux et chaleureux remontent à la surface . Ah tous ces bon moments que cette saison nous fait vivre.

Écrit par : Webkili | 26/10/2009

Suis resté sans voix ... ... après avoir lu cette superbe présentation.
I cross my fingers for november 11th ;-)
;-)

Écrit par : Pierre | 27/10/2009

Winter Time Je dois avouer ne pas aimer la voix de Sting du tout ni être sensible à sa musique tant en solo qu'avec Police mais là, j'ai pris une vraie baffe tellement c'est bourré de sensibilité, ça fait chaud partout, ça picote de façon agréable. Je vais me l'acheter! Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, CQFD.

Écrit par : Mitch "ZoSo" | 28/10/2009

Encore! Wiiii, raconte encore l'hiver, c'est si chouette à lire :o)

Eh bien, je vais m'y plonger volontiers dans ce nouveau Sting, après la présentation alléchante que tu viens d'en faire! :o)

Biz plein

Écrit par : Mama | 28/10/2009

Les commentaires sont fermés.