04/10/2009

Planète Nature 4.10.09

Le U.S. Geological Survey vient de publier une étude montrant que le mercure contamine tous les poissons échantillonnés dans 291 rivières ou fleuves des Etats-Unis. Un quart des poissons échantillonnés ont montré des teneurs supérieures aux limites autorisées par l'EPA pour les personnes consommant du poisson régulièrement. Plus des 2/3 dépassaient le niveau d'alerte pour les mammifères se nourrissant de poisson. "Cette étude démontre à quel point la pollution au mercure est répandue dans notre atmosphère, dans les bassins versants et dans la chair des poissons de nos rivières" a affirmé Ken Salazar, Secrétaire du Department of Interior. "Elle nous adresse un signal clair que nous devons continuer à protéger nos cours d'eau et le public des dangers liés à ces pollutions". Certaines des teneurs les plus élevées ont été relevées dans des zones associées à des bassins versants relativement peu développés, à forte densité forestière, comme la Caroline, la Floride et la Louisiane. On les retrouve également dans les régions de l'Ouest du pays où l'activité minière est conséquente.

Depuis la découverte de la maladie dite de Mina Mata en 1956, le mercure dans la chair des poissons fait l'objet d'une préoccupation récurrente de la part des autorités. L'EPA a donc prévu de réduire fortement les limites d'émissions de mercure autorisées pour les cimenteries et s'apprête à établir des normes strictes pour les centrales à charbon, en opposition avec les dispositions prévues sous l'administration Bush. L'administration Obama avait également annoncé son intention de promouvoir la ratification d'un traité international visant à la réduction des émissions de mercure en février dernier, signalant dès son premier mois la priorité qu'elle accorde au sujet.

Patrick Bauwens

06:56 Écrit par Mel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.