30/08/2009

Planète Nature

Le parc solaire de Lieberose, plus grand d'Allemagne et deuxième plus grand au monde vient d'être inauguré le 20 août 2009 sur un ancien terrain militaire dans le Brandebourg.

Ce parc photovoltaïque solaire aux dimensions impressionnantes se situe au sud de Berlin, dans l'ex-Allemagne de l'Est. D'une surface équivalente à 210 terrains de football soit 162 hectares , il devrait produire 53 millions de kWh environ par an , soit la consommation annuelle de quelque 15 000 foyers et économiser l'émission d'environ 35 000 tonnes de CO2 par an. Pour vous donner une idée, 1 tonne de CO2 est émise lors d'un vol en avion aller-retour Bruxelles /New-York  par passager.

Installé sur l'ancien plus grand site d'entraînement militaire de l'armée soviétique en Allemagne à Turnow-Preilack, près de Cottbus, ce parc solaire en construction est sous plusieurs aspects un projet phare pour l'industrie solaire « Lieberose est un modèle non seulement en termes d'énergie et de financement, mais aussi de reconversion de terrains militaires et d'autres friches », a déclaré Matthias Platzeck, ministre-président du Brandebourg.

Il a ajouté : « Un terrain qui a été contaminé et interdit pendant des années est dégagé des munitions et autres pollutions sans aucune charge financière pour le propriétaire du terrain, l'État. La centrale solaire de Lieberose constitue un pas important pour faire de l'électricité solaire une force notable dans l'économie locale. »

À la fin du bail, le parc solaire pourra être démonté et le terrain rendu à l'état naturel.

Le parc solaire de Lieberose devrait entrer en exploitation d'ici la fin de l'année. Il est déjà doté de 560 000 panneaux solaires et une fois achevé, il comprendra quelque 700 000 modules en couches minces, provenant essentiellement de l'usine voisine de First Solar de Francfort sur l'Oder.

Ce projet s'inscrit dans un contexte concurrentiel de plus en plus difficile à cause des fabricants chinois qui proposent des prix plus attractifs. En effet, la Chine bénéficie non seulement d'une main d'oeuvre bon marché, mais aussi de meilleurs prix d'achat pour le silicium, la matière première essentielle du secteur, de moins en moins coûteuse.

Patrick Bauwens

06:53 Écrit par Mel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.