16/08/2009

Message recu...

... hier de Peter, l'un des auditeurs d' "Easy Rider WE". Je le trouve interessant.

Si vous souhaitez reagir, les commentaires" sont la pour ca...

Mel


Bonjour Mélanie,
j'ai gagné grâce à vous le double album de Woodstock ce matin, merci beaucoup.

J'avais 17 ans à l'époque, c'étaient des années formidables dans tous les sens du terme, avec tous leurs excès dans le bien et le mal, l'espoir et le désespoir. On a marché sur la lune la première fois, on s'entretuait au vietnam pour des causes indéfendables. Aujourd'hui, on ne marche plus sur la lune, mais on meurt toujours autant pour les mêmes (dé)raisons. La grippe fait peur à tout le monde et chaque mort qu'elle réclame semble une réalité insoutenable alors que la malaria tue un million de gens tous les ans dans l'indifférence la plus parfaite.

Je suis médecin généraliste depuis plus de trente ans, j'adore ce que je fais, tout comme vous, et si on n'a pas réussi à changer le monde en 1969, on y a cru très fort et au moins on aura essayé. Le tout c'est de croire en ce qu'on fait, d'avoir la liberté de penser, d'agir, d'aimer et si on arrive à vivre en faisant le moins de mal autour de soi, ce n'est déjà pas si mal.

Je vous souhaite tout le bonheur du monde, et ne regrettez pas de ne pas avoir eu trente ans en 1968. Ces années n'ont pris leur place dans l'histoire que par l'importance que la suite des événements allait leur donner. On avait de très bonnes cartes en main, mais certains ont changé les règles du jeu et récupéré l'enthousiasme de la jeunesse à leur profit. Quand je vois ce que sont devenus les grands contestataires de l'époque, je ne regrette pas de ne pas m'être laissé entrainer dans ce tourbillon-là.

Heureusement, la bonne musique est restée, intacte, et vous là pour nous en faire profiter tous les jours.

Encore merci et avec toute mon amitié.
Peter Hess

12:47 Écrit par Mel dans vos messages | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

beau message d'espoir @ Peter Hess
Votre métier est d'une certaine façon, à l'image de ce que vous êtes, des valeurs que vous défendez.
A l'époque de Woodstock, je n'avais qu'1 an, je ne peux donc pas prendre le recul des événements de cette période. Mais il semble bien que l'histoire se répète, vous mentionnez Le Vietnam, qu'en est-il aujourd'hui de l'Irak et de l'Afghanistan? Je suis aussi d'accord sur le fait qu'on ne fait pas mention de maladies mortelles bien connues et qu'il serait plus juste de relativiser... Notre planète ne tourne pas rond, sans oublier que l'homme la conduit vers une catastrophe écologique. Je garde tout de même espoir. J'essaie comme tout-un-chacun de faire de bonnes actions au quotidien, pour les autres et pour la planète.
C'et vrai que la musique est un "bon vecteur", elle fédère les gens, elle s'engage, elle transmet des messages de paix. C'est pourquoi j'écoute aussi CLASSIC 21.
Je vous souhaite une bonne continuation et espère que ce message sera lu par un grand nombre.
ps : merci Mel, de nous faire partager ceci.

Écrit par : Virginia | 16/08/2009

De la part des enfants de mai 68... Mon adolescence a été accompagnée de slogan comme "Touche pas à mon pote", "Pas de sexe sans latex". J'ai toujours connu un taux de chômage stagnant et un tissu économique moribond dans ma région. Je suis donc de la génération SIDA celle qu'on surnomme la génération perdue,celle que l'on disait parfois qu'elle manquait d'audaces. Bien que nous avons grandi avec les limites et contraintes de notre société bien malgré nous, nous sommes pourtant les enfants de mai 68. A notre tour, nous essayons de changer la société. Peut être pas avec des fleurs dans les cheveux, mais avec des actions concrètes pour changer notre vie de tous les jours et celle de nos enfants. Trier nos ordures nous parraît normal,manger le plus souvent possible des légumes et fruits de saison, etc...
Vous avez essayé de construire un monde meilleur, de changer notre société. Notre génération n'a pas connu de révolution mais nous devons nous préparer pour que nos enfants puissent faire face à la prochaine révolution démographique et écologique.
Et pour terminer, de génération en génération, la bonne musique reste. On n'a pas arrêté d'écouter Mozart ou Beethoven après leur mort. Il en sera aussi pour la musique que l'on aime pour autant qu'elle continue à être diffusée et donc partagée.

Écrit par : Webkili | 17/08/2009

Merci Mélanie Tu nous fais prendre le café dans la bonne humeur, nous aimons ton rire. Apparemment on aime bien te taquiner dans le studio... Et pi... J'ai gagné "une petite affaire de Classic 21" le 9/8/2009... J'espère que je la recevrai bientôt (nous sommes le 18)... Enfin bon je suis patient. Amitiés !!! Un auditeur inconditionnel !

Écrit par : Jacques LEFEVERE | 18/08/2009

Les commentaires sont fermés.