28/06/2009

T'en as sous le capot poupee... :o)



Barbie avait bien gare sa voiture devant le "MelBazar" ce WE ;-)

Et le nom qui est sorti de mon chapeau, c'est celui de Manuela HOVERTIN de Neufvilles, la "petite affaire signee Classic21" vous sera bientot envoyee! ;-)

Bon dimanche!

 

 

voiture-collector-porsche-rose-de-barbie-grand

13:12 Écrit par Mel dans Mel Bazar | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Planète Nature 28.06.09

Les sociétés qui s’engagent dans le développement durable et le Green IT n’en font pas profiter uniquement l’environnement mais également leurs actionnaires. C’est, en substance, ce que l’on peut résumer d’une enquête parue dans le journal The Economist.

C’est également la conclusion tirée par le cabinet d'études Forrester Research lors du dernier Forrester IT Forum. Et les exemples sont nombreux : l’économie réalisée par une grande banque américaine en éteignant les PC de ses employés automatiquement et en utilisant mieux la mise en veille des écran en cas d’inactivité s’élève à 6,2 millions d’euros ! Autre exemple frappant : un opérateur télécom, en rationalisant les applications utilisées dans son Datacenter, a économisé plus de 10 millions d’euros.

Et le cabinet d’études d’enfoncer le clou en expliquant que les premières mesures que pourraient prendre les sociétés ne sont pas ruineuses du tout et que les fond dégagés lors de cette première phase peuvent être employés pour lancer des projets plus ambitieux.

Le résultat en quelques chiffres tirés une fois encore de « The Economist » : les entreprises ayant fait un effort 'green' ont vu leurs profits augmenter de 16% et le cours de leur action croître de 45%, tandis que celles qui ont snobé le Green IT affichaient des croissances, respectivement, de 7% et 12%. Qui a dit qu’économie ne rimait pas avec écologie ?

Patrick Bauwens

06:31 Écrit par Mel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Press Book 28.06.09

C’est l’édition de l’été du rock, titre Classic Rock de juillet en présentant les artistes qui vont animer l’été anglais.

Ainsi – autre titre – les monstres du rock ZZ Top, Metallica et Faith No More envahissent le Royaume-Uni.

Quatorze albums studio en presque quarante ans pour ZZ Top.
Le 15ème, produit par Rick Rubin, est attendu cette année.
Et pour Classic Rock, Billy Gibbons en personne passe en revue les 14 précédents.

C’est bourré d’anecdotes et illustré de photos dont l’une permet de revoir les b arbus sans barbe – ou presque – dans les années 70.

Indestructible. Tel est pour le mensuel James Hetfield de Metallica, qui raconte son enfance, son éducation religieuse, ses problèmes personnels et ceux – nombreux – que le groupe a connus.

Et puis il y a la force. Celle qu’ a dû trouver Iron Maiden pour effectuer en seulement 46 jours une tournée de 23 concerts, sur 5 continents, et en parcourant 50.000 miles.
Je vous laisse le soin de la conversion en kilomètres.

Il y a encore la difficulté de rester vivant, de l’aveu même des New York Dolls, qui on enregistré l’an dernier leur 4ème album en…. 35 ans ! Rencontre avec toute la bande.

Et pour compléter ce copieux programme d’été, Classic Rock salue le retour de Skin, des Lemonheads et de Simple Minds, propose des interviews de BB King, Lucinda Williams, Alice in Chains, Mélanie, Bruce Springsteen, Jeff Beck,…..et ce n’est pas fini.
Voilà je pense de quoi vous mettre l’eau à la bouche….

Et puisque c’est le dernier Press Book de la saison, je vous souhaite non seulement un excellent dimanche, mais aussi un superbe été plein de belles et saines lectures.

Francis Delvaux

06:29 Écrit par Mel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/06/2009

Press Book 27.06.09

Le New Musical Express célèbre le 30ème anniversaire de « Unknown pleasures », le 1er album de Joy Division sorti le 15 juin 1979.
Avec le témoignage des membres survivants du groupe : le bassiste Peter Hook, le guitariste-claviériste Bernard Summer et le batteur Stephen Morris.

Avec également l’analyse des textes de Ian Curtis et du travail de mixage réalisé par le producteur Martin Hannett.

Les autres grands titres de l’hebdo anglais sont le nouvel album de Gossip, la réunion de Blur pour un concert – le 1er depuis bientôt 10 ans – le 13 de ce mois à Colchester, et le succès de Glasvegas à… Las Vegas.

 

Dans Les Inrockuptibles, rencontre avec The Noisettes, le trio londonnien emmené par la craquante Shingai Shoniwa, d’origine zimbabwéenne.

Le deuxième album du groupe « Wild young hearts » est, selon elle, tr !s influencé par les sixties.

De l’autre côté de l’Atlantique, présentation de Regina Spektor, américaine d’origine russe à l’occasion de la sortie de « Far », son dcernier album enregistré avec 4 producteurs différents.

Il est également question daqns les Inrock de Blur, et plus particulièrement du guitariste Graham Coxon dont le nouvel album solo est, pour le magazine, le plus réussi.

Et enfin, les dernières découvertes du journal : le folk songwriter américain Cass McCombs et le groupe, américain lui aussi mais au nom grec Anathallo, qui propose une pop symphonique.

Très belle journée à tous.

Francis Delvaux

07:06 Écrit par Mel | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

26/06/2009

Le roi de la pop est mort...

Quel ne fut pas ma surprise, il y a qq minutes en entendant a la radio le deces de Michael Jackson...

Je suis "paf" et tres triste...

Ces dernieres annees, il etait un peu "la chose", beaucoup avait oublie qu'avant d'etre Bambi, il etait le Roi de la pop...







LOS ANGELES (AFP) — Le chanteur américain Michael Jackson est mort à l'âge de 50 ans des suites d'un arrêt cardiaque à Los Angeles en Californie (ouest), a annoncé jeudi le quotidien Los Angeles Times, confirmant une information du site internet spécialisé dans les célébrités TMZ.com.

"Le décès de Michael Jackson a été constaté par des médecins cet après-midi après son arrivée à l'hôpital dans un coma profond", écrit le grand quotidien de la deuxième ville des Etats-Unis, citant des "sources de la municipalité et des forces de l'ordre".

Selon TMZ.com, qui avait auparavant annoncé le décès de Jackson sans donner de source, "le roi de la pop" a été victime d'une crise cardiaque peu après 12H00 (19H00 GMT) et les services de secours n'ont pas réussi à le ranimer.

Le Los Angeles Times avait pour sa part indiqué que les pompiers avaient répondu à un appel en provenance du domicile du chanteur, dans l'ouest de Los Angeles, vers 12H26 (19H26 GMT). Le chanteur ne respirait plus quand ils sont arrivés, indique le journal, qui précise qu'il a été ranimé puis transporté à l'hôpital Ronald-Reagan de l'UCLA (université de Californie de Los Angeles).

L'annonce du décès n'a été confirmée dans l'immédiat ni de source hospitalière, ni par son agent, Tohme E. Tohme.

Les accès des urgences de l'hôpital étaient bloqués jeudi après-midi par la police, et une cinquantaine de journalistes accourus sur place étaient tenus à distance.

La nouvelle du décès du "roi de la pop" intervient alors que le chanteur espérait faire son grand retour sur scène cet été à Londres avec une série de concerts.

Michael Jackson, enfant prodige et génie de la musique, a été l'une des stars les plus adulées puis l'une des plus controversées, pour ses transformations physiques ou son mode de vie.

Après avoir virtuellement disparu depuis son acquittement en 2005 dans un procès retentissant où il était accusé d'attouchements sexuels sur un adolescent, le chanteur désormais quinquagénaire était réapparu en mars pour annoncer son grand retour sur scène cet été à Londres.

Mais fin mai, les organisateurs avaient annoncé que le lancement de la série de concerts avait été repoussé de quelques jours en juillet, assurant toutefois que cela n'avait "rien à voir" avec la santé de la star.

Doté d'une voix haut perchée reconnaissable entre toutes, danseur hors du commun, l'artiste est déjà reconnu alors qu'il n'a pas dix ans, avant de passer progressivement au statut de star planétaire.

Mais dès les années 1980, l'énigmatique Jackson montre des signes physiques et comportementaux étranges et, au-delà du phénomène musical, devient un phénomène tout court.

Michael Joe Jackson est né le 29 août 1958 dans une famille noire pauvre de Gary, dans l'Indiana (nord). Son père est mineur, sa mère employée de magasin. Le couple a neuf enfants.

La carrière musicale familiale commence avec ses quatre frères aînés, bientôt rejoints par le petit garçon. C'est le temps des "Jackson Five".

En 1979, le producteur Quincy Jones supervise son premier disque solo, "Off the Wall", auquel participent Stevie Wonder et Paul McCartney. Le succès est foudroyant et durera 15 ans.

Michael Jackson bat le record mondial de ventes avec son album "Thriller" en 1982 (plus de 50 millions d'exemplaires). Suivent des albums au succès moindre mais toujours honorable, "Bad" (1987) et "Dangerous" (1991).

Mais au même moment, le physique du chanteur se transforme, son teint devient pâle, son nez de plus en plus effilé. Jackson nie toute chirurgie, à part deux rhinoplasties, et explique la blancheur de sa peau par une maladie, le vitiligo.

Il transforme un ranch californien en résidence et parc d'attractions baptisé "Neverland", en hommage à son modèle, Peter Pan, l'enfant qui ne veut pas grandir.

Mais en 1993, cette image de doux excentrique vole en éclats avec la plainte d'un adolescent de 13 ans qui l'accuse d'attouchements. L'affaire se règle à l'amiable contre 23,3 millions de dollars, une somme qui n'entame que peu une fortune alors estimée à 600 millions.

En 1994, Jackson épouse la fille du "King" Elvis, Lisa Marie Presley, à la surprise générale. L'année suivante, la sortie d'"HIStory", annoncée comme son grand retour, est une déception. En 1996, divorcé, il épouse Debbie Rowe, infirmière australienne dont il a deux enfants, Prince Michael Jr et Paris Michael Katherine, avant de divorcer en 1999.

Le chanteur est également père de Prince Michael II, né d'une mère porteuse en 2002.

Son album "Invincible" sorti en octobre 2001, connaît un succès mitigé. En 2003, le chanteur raconte dans un documentaire britannique aimer dormir en toute innocence avec des petits garçons. Le scandale et son retentissement judiciaire ternissent son image, même s'il est finalement acquitté en juin 2005.

Entre-temps, sa fortune a fondu, contraignant en 2006 le chanteur à restructurer une dette de quelque 170 millions de dollars, selon la presse américaine, en donnant à Sony une option d'achat sur la moitié de son prestigieux catalogue musical.

Petite victoire dans un océan d'ennuis financiers, il a récemment obtenu l'annulation d'une vente de ses objets personnels qui devait être organisée par la maison d'enchères Julien's en Californie.

Michael Jackson a assuré travailler à un nouvel album mais jusqu'à présent rien ne s'est matérialisé.

07:34 Écrit par Mel dans Musique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : deces michael jackson |  Facebook |

21/06/2009

Et pourtant...

... ce n'etait pas complique pourtant...

C'etait bien un cintre qui etai suspendu au pied de mon micro...

CINTRE-ANTIGLISSE-DRCI026

et bravo a Pierre et Arlette de St Servais qui recevront bientot une petite affaire signee Classic21! RDV le WE prochain pour d'autres aventures ;-)

Bonne soiree!

 

19:01 Écrit par Mel dans Mel Bazar | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Planète Nature 21.06.09

Les glaciers du Groenland fondent plus vite que prévu c’est ce qu’indique une nouvelle étude scientifique réalisée à l’université de Fairbanks en Alaska, C’est le Science Daily qui rapporte que les résultats obtenus montrent que les glaciers pourraient être responsables de près de 25% de l’élévation du niveau des mers au cours des 13 dernières années. Cette étude indique également que le niveau de la mer monte aujourd’hui de plus de 3 millimètres par an, une valeur supérieure de 50% à la moyenne pour le 20ème siècle.

 

Sebastian H. Mernild et ses collègues des États-Unis, du Royaume-Uni et du Danemark ont découvert que de 1995 à 2007, l’ensemble des précipitations sur la calotte glaciaire avait diminué tandis que l’ablation de surface - la combinaison de l’évaporation, de la fonte et de la réduction de la couverture glaciaire, avait augmenté.

Selon de nouvelles données rassemblées par M. Mermild, depuis 1995 les glaciers ont perdu en moyenne 265 kilomètres cubes par an, ce qui a contribué à environ 0,7 millimètres par an à l’élévation du niveau de la mer à l’échelle mondiale. Ces chiffres ne prennent pas en compte la dilatation thermique - l’expansion du volume de la glace induite par la chaleur - de sorte que cette contribution pourrait être du double.

La calotte glaciaire du Groenland a fait l’objet d’un intérêt considérable par les chercheurs au cours des dernières années car c’est l’un des principaux indicateurs du changement climatique. A la fin de l’an 2000, au début 2001 et en 2007, les principaux événements de fragmentation des glaciers ont libéré de grandes surfaces de glace dans la mer.

La fonte de la glace provoquée par le réchauffement de l’Arctique a deux effets majeurs sur l’océan. Tout d’abord, l’apport d’eau contribue mondialement à l’élévation du niveau de la mer, ce qui affecte les rivages à travers le monde. Deuxièmement, l’eau douce provenant de la fonte modifie la salinité des océans, ce qui peut affecter les écosystèmes océaniques et le mélange des eaux profondes.

« L’augmentation du niveau de la mer posera un problème à l’avenir pour les personnes vivant dans les régions côtières dans le monde entier », a déclaré M. Mernild. « Même une augmentation mineure du niveau de la mer peut créer un problème pour ces collectivités. Il faut espérer que cette recherche puisse donner aux populations les informations précises qui sont nécessaires pour la planification de la protection des personnes et des communautés. »

Patrick Bauwens

 

06:35 Écrit par Mel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |