31/05/2009

Veo... veo...

... mucho amor.... et du soleil pour ce dimanche ;o)

Et puis, je lis aussi dans le cartes du tarot du "Mel Bazar" de ce WE.... qu'Isabelle Roblou recevra bientot une petite affaire signee Classic21!

Bel apres-midi a vous ;-)

 

Tarot

13:57 Écrit par Mel dans Mel Bazar | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Planète Nature 31.05.09

L'Union européenne n'atteindra pas son objectif d'enrayer la diminution de la biodiversité pour 2010 si tous les partenaires n'intensifient pas leurs efforts de façon significative. Telle est la principale conclusion du rapport qui évalue la mise en œuvre du plan d'action en faveur de la biodiversité. Malgré de belles réussites comme le réseau Natura 2000 et le rétablissement de certaines espèces européennes menacées, un effort immense reste nécessaire.

Ce rapport comporte certaines statistiques inquiétantes. L'analyse des espèces et des habitats bénéficiant d'une protection au titre de la directive «Habitats» de l'Union Européenne indique que la moitié des espèces et jusqu'à 80% des types d'habitats revêtant un intérêt européen en matière de conservation ne sont pas en situation favorable. Les oiseaux d'Europe ne vont guère mieux: pour plus de 40% des espèces d'oiseaux du continent,les perspectives ne sont pas bonnes. Cela n'a rien d'étonnant, dans la mesure où les déclins en question sont des phénomènes qui durent depuis longtemps, et où ces tendances ne peuvent pas s'inverser en l'espace de quelques années. Heureusement, la situation n'est pas uniformément sombre. Les populations d'oiseaux des champs commencent à se stabiliser. D'autres espèces d'oiseaux menacées commencent aussi à se rétablir grâce à la directive «Oiseaux» et à la création des zones de protection spéciale (ZPS).

 Selon le rapport, l'appauvrissement de la biodiversité au niveau mondial a atteint un niveau critique notamment en zones humides, dans les forêts et parmi les récifs coralliens.

Et en l'absence d'efforts supplémentaires, l'appauvrissement de la biodiversité se poursuivra, voire s'accélérera. Il faut faire davantage pour redonner la santé aux écosystèmes terrestres et maritimes. Il importe de réduire la pêche pour certaines espèces dans plusieurs zones, et de mieux gérer les ressources en eaux fluviales. La protection des sols doit également être améliorée, et la production de biocarburants doit devenir durable si nous voulons éviter un scénario irréversible en matière de changement climatique et d'appauvrissement de la biodiversité.

Nous devons prendre davantage conscience de la valeur réelle de la biodiversité. Les décideurs doivent veiller à ce que toutes les politiques aillent systématiquement de pair avec une évaluation de leur impact sur l'environnement et la biodiversité. Il faut également veiller et à ce que les citoyens, nous, soyons sensibilisés à l'importance d'adopter des modes de vie durables.

06:25 Écrit par Mel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Press Book 31.05.09

« Dans un monde complètement sain, la folie est la seule liberté ».

Cette  citation de J.G.Ballard figure sur la tranche de la couverture du n° de juin  du magazine The Word, qui rend hommage au célèbre et visionnaire auteur de science-fiction récemment disparu.

Iggy Pop lui, est toujours bien vivant.

Et même si la peau de l’iguane est maintenant fripée, il n’hésite pas à se montrer torse nu sur cette même couverture.

The Word l’a rencontré dans sa propriété de Miami, pour une interview dans laquelle son dernier album « Préliminaires » est à peine évoqué.

Il y est surtout question de la personnalité d’Iggy – le plus grand ennemi de lui-même - ; des Stooges ; de la trop célèbre collection d’uniformes SS que détenait Ron Asheton, le guitariste du groupe décédé en janvier dernier ; de David Bowie et de leur collaboration pour « Lust for life » ou encore des intentions d’Iggy Pop adolescent de faire carrière dans la politique….

Intentions qui n’ont pas survécu à l’assassinat de John Kennedy.

 

Voilà qui nous ramène aux années 60 et à quelques photos de cette décennie sorties des archives du photographe Philip Townsend et présentées par The Word à l’occasion d’une exposition.

L’une d’elles provient de la première session photo des Rolling Stones en mars 1963.

On les voit attablés à la terrasse d’un pub dans Earls Court.

Il y a également une photo de Nico à Chelsea en 64, époque où elle était la petite amie de Brian Jones.

Ou encore les très glamour monstres sacrés du cinéma Elisabeth Taylor et Richard Burton à l’hôtel Palace à Gstaad en Suisse, après l’annonce de leur divorce en 66.

C’était la séquence people.

 

On croise encore d’autres grandes personnalités dans ce 76ème n° de The Word : T Bone Burnett, Crissie Hynde, Morrisey et Mickey Rourke, puisque ce magazine  se partage entre musique, cinéma, littérature et même télévision.

Mais vous avez tout ce long week-end, que je vous souhaite excellent, pour le découvrir.

 

 

 Francis Delvaux

06:23 Écrit par Mel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

30/05/2009

Press Book 30.05.09

Le groupe Placebo existe depuis quinze ans, et sort d’une période troublée.

« Nous revenons de loin », dit  Brian Molko dans Les Inrockuptibles.

Et le leader de Placebo, ; qui a à présent fait le grand ménage dans sa vie, explique comment est venu le malaise et quels ont été les remèdes. Et ce n’est pas un vain mot de parler de remèdes à propos de quelqu’un qui souffre de dépression depuis l’adolescence.

Le remplacement du batteur Steven Hewitt, qui s’écartait de plus en plus de l’esprit du groupe, par Steven Forrest, jeune Californien de nature optimiste et positive, semble avoir été l’élément essentiel de la relance du trio dont le nouvel album « Battle for the sun » est, pour Brian Molko, celui de la renaissance.

Interview-vérité donc, à lire dans Les Inrock., qui s’enflamme pour un autre groupe, français celui-là : Phoenix.

« La french pop au sommet, Phoenix en Amérique » titre l’hebdo qui a suivi le groupe à New York, où il était l’invité de la mythique émission de télévision « Saturday night live » qui a vu défiler tout le monde du rock depuis 1975

Premier groupe hexagonal à s’y produire, Phoenix y a joué quelques titres de son nouvel et quatrième album « Wolfgang Amadeus Phoenix ».

 

L’enthousiasme du magazine est presque aussi grand pour « Préliminaires », le disque « frenchy » d’Iggy Pop, sur lequel il rend hommage à la chanson française et taquine un peu le jazz.

Beaucoup d’engouement encore pour « Fly Girls ! » , une compilation qui présente les pionnières du hip-hop américain, annoncée « extraordinaire, sexy, funky et gaie comme l’été ».

 

Moins réjouissant : « CD, le début de la fin », constat fait à New York par la correspondante des Inrock.

Le Virgin Megastore, temple de la pop culture installé à Times Square depuis 1996 a fermé ses portes en avril dernier, et les six succursales restantes de Virgin aux States mettront la clé sous la porte en juin.

Le cd ne se vend plus, le dvd non plus.

Et, à propos d’images, suite et fin dans Les Inrock du journal du Festival de Cannes, et analyse du palmarès.

Je vous souhaite une belle journée.

 

 Francis Delvaux

06:42 Écrit par Mel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/05/2009

Souvenir d'enfance... en ce mercredi apres-midi :o)

Des souvenirs d'enfance qui remontent a la surface grace a une fancy-fair a laquelle j'assistais le WE dernier...

J'entends encore le 33t crachoter...30 ans apres... c'est gai :-)




Moi cet apres-midi, je serai bien lapin rouge! :o)



Extraits de l'original (et vous le savez rien ne vaut l'original! ;o)


emiliejolie


et vous qu'est ce qui a marque votre enfance? allez quoi... racontez...la rubrique  commentaires est la pour cela... :-)

17:54 Écrit par Mel dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

24/05/2009

Que calor! :o)

et Nicolas-Xavier a dit que demain, il ferait encore plus chaud!  C'est tout ou rien chez nous :-)

"Pourvu que ca dure!" comme disait l'autre ;-)

Une nouvelle edition du Mel Bazar se cloture, fermeture de la boutique jusque samedi matin ;-)

Et ce WE, vous avez ete nombreux a avoir identifie ceci:


moulin a café




Un moulin a cafe...

Et c'est le nom d'André TURLURE de WAMBRECHIES (en France) qui est sorti de mon chapeau, c'est vous Andre qui recevrez la "petite affaire signee Classic21" :-)


Bel apres-midi sous le soleil, n'oubliez pas la creme solaire ;-)

13:24 Écrit par Mel dans Mel Bazar | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Planète Nature 24.05.09

Un quart de la population mondiale vit en Asie du Sud, y compris certains des plus pauvres du monde, qui ont accès à moins de 5% des ressources mondiales d’eau douce, nous rappelle un rapport de l’Onu, intitulé « Eau douce en danger : l’Asie du Sud ».

Les trois bassins fluviaux transfrontaliers évalués dans le rapport incluent les plus grands bassins de l’Asie du Sud : le bassin Gange-Brahmapoutre-Meghna appelé GBM

"Ces grands systèmes fluviaux sont des artères économiques importantes mais aussi des atouts sociaux et environnementaux pour l’Asie du Sud. Investir dans leur gestion durable est donc un investissement dans la prospérité actuelle et future de l’Asie », souligne le Secrétaire général adjoint de l’ONU , Achim Steiner.

Cette ressource vitale fait face à un certain nombre de menaces : la forte croissance démographique, les modes de consommation non viables, la mauvaise gestion des ressources d’eau, la pollution, l’insuffisance des investissements dans les infrastructures et le changement climatique.

Le changement climatique est susceptible de conduire à de graves pénuries d’eau dans tous les bassins dans le long terme, car environ 67% des glaciers himalayens sont en train de diminuer, réduisant ainsi le ruissellement glaciaire qui alimente ces rivières. Les ressources d’eau des bassins fluviaux de l’Indus et de Helmand sont particulièrement vulnérables. Ceci est causé principalement par l’insécurité écologique illustrée par la diminution du couvert végétal et la baisse de la qualité d’eau.

Le rapport note également que les niveaux des eaux souterraines sont en baisse au rythme de deux à quatre mètres par an dans de nombreuses parties du GBM et des bassins de l’Indus a cause de pompages intenses. Cela menace la qualité du sol et de l’eau, conduisant à l’intrusion d’eau salée dans les nappes souterraines.

Le rapport conclut qu’une attention urgente et une recherche accélérée sur l’impact du changement climatique sur les ressources d’eau, l’infrastructure et les pratiques de gestion sont nécessaires pour éviter de graves vulnérabilités liées à l’eau, à l’avenir. Il appelle à une amélioration de la coopération entre les pays riverains et la gestion intégrée du bassin.

Patrick Bauwens

07:05 Écrit par Mel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |